jeudi 31 mai 2012

La Nouvelle Héraldie (2)

   Pendant une année entière, le Démon de la Parlotte exécuta son projet silencieux et sombre : progressivement les Héraldiens se divisaient en groupe de plus en plus marqués par les symptômes de la Parlotte. Les plus touchés étaient : Licia, Marine, Si-On et Alexandre : leur blason traduisait une altération profonde de leur personnalité:

Licia : Equipolé, au premier d'azur au livre ouvert d'argent marqué sur les pages dextre et sénestre du symbole de la Balance de sable, au deuxième de gueules au symbole de Vénus d'argent, au troisième de pourpre au parchemin déroulé d'or, une plume de sable brochant dessus, au quatrième de pourpre à la pénitente d'argent, au cinquième d'argent à la rose pétalée de gueules, boutonnée d'or et feuillée de sinople, au sixième d'orangé à la croix potencée d'azur, un trèfle de sinople posé sur le canton dextre du chef et un lys d'or posé sur le canton sénestre de la pointe, au septième d'or à la rose de gueules posée en bande, tigée et feuillée de sinople, au huitième d'azur au symbole de la paix d'argent, au neuvième de sinople à la clef de sol de sable.

Marine : Equipolé ondé, au premier d'azur à l'ancre de marine d'argent, au deuxième de sinople au pictogramme de karaté de sable, au troisième de gueules au livre ouvert d'argent, au quatrième de sable à la console d'orangé, au cinquième de pourpre à la rencontre de lion de gueules, au sixième d'azur aux Gémeaux de sable, au septième de sinople à l'aigle éployée d'azur, au huitième d'orangé à la balle au pied cousue de sable et d'argent, au neuvième de sable au Ying Yang de gueules et d'azur. 

Alexandre : Equipolé, au premier de gueules au piano d'argent, au deuxième d'azur au griffon rampant de gueules, au troisième d'argent au léopard passant de gueules, au quatrième d'azur à la licorne rampante de sinople, au cinquième de sinople au lion passant de gueules, au sixième d'azur au dragon rampant de sinople, au septième d'argent à la racine carrée de x de sable, au huitième d'azur au cheval ailé rampant d'argent, au neuvième de gueules au Phénix d'azur.

Si-On : Equipolé au premier et au neuvième de tanné à l'arbre arraché de sinople, au deuxième de gueules à l'avion d'orangé posé en barre, au troisième et au septième de sinople au compas et à l'équerre entrelacés de tanné, au quatrième d'argent à l'abeille d'or et de sable ailée d'argent, au cinquième de pourpre à la croix latine de tanné, au sixième d'argent aux raquettes de tennis d'or posées en sautoir et surmontées d'une balle du même, au huitième d'azur à la clef de sol de sable.

   Que pouvait-on faire avec de tels Héraldiens ? Certes leur personnalité était riche mais complètement éclatée, ils ne savaient plus vraiment qui ils étaient ni ce qu'ils voulaient, aucune identification n'était possible à partir de leur blason tant les couleurs et les armes étaient variées. Ces Héraldiens tentaient de lutter contre le Démon de la Parlotte qui les éclatait : ils priaient, pratiquaient le Karaté, élevaient des abeilles, jouaient du piano... comme on peut l'observer sur leur blason, mais à force de se disperser ainsi dans toute une panoplie d'activités, ils se mettaient à parler de tout et de rien. Il est certain que si personne n'intervenait d'urgence, ils finiraient par éclater totalement. Marine, Licia, Alexandre et Si-On furent donc confiés au Maître de l'Héraldie : 

Marc : Coupé mi-parti en pointe, le chef d'argent à l'olivier d'or, la senestre de la pointe parti d'argent et de gueules à la croix arquée de l'un dans l'autre, la dextre de la pointe équipolée d'azur, de sable, de gueules, de sinople, d'argent, d'orangé, d'or, de tanné et de pourpre, une rencontre de taureau d'argent accorné d'or brochant sur l'abîme. P.C.

1 commentaire: